Partagez | 
 

 Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Dieu ▬ Permet d'entendre les plaintes et les suppliques des autres.
▬ PIECES : 1
▬ MESSAGES : 14
avatar

Charlie García Vazquez

MessageSujet: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Sam 2 Nov - 1:12


Charlie ☆ García Vazquez

Charlie GARCÍA VAZQUEZ.
Dix-sept ans & demi.
Espano-Italienne.
Groupe à définir.
Vingt décembre.
Dieu ▬ Permet d'entendre les plaintes et les suppliques des autres.
INVENTAIRE ☆

Toi, Charlie, t'es un peu douteux, limite louche, presque fou. Ou con. 
Tu ne penses pas à ta survis, t'as instinctivement réagit. Mais mal. T'as juste pris quelques bidules qui auraient pu atténuer ta lassitude, le temps que le voyage s'écroule sans pépins. M'enfin, maintenant, t'as un problème : comment une console sans son chargeur pourrait t'être bénéfique ? Les batteries se sont lamentablement succédées : par conséquent, désormais, l'objet électronique qui t'avait pourtant valu une petite fortune n'était plus rien, juste une boîte en métal bonne pour la casse que tu allais sans doute échanger à encore plus sot que toi. Heureusement, tu as emporté avec tes cellules-grises d'autres accessoires essentiels -du moins, pas pour faire une excursion dans l'Amazone- : ta veste, ton écharpe, des ciseaux, des barres chocolatés, une tablette pour tes notes, des vulgaires dollars, un casque, un MP3 et une boîte à musique.

Mais pas n'importe laquelle. 
Celle-là, jamais tu ne l'as ouverte. 
Jamais tu n'as écouté sa mélodie qui te susurrait des railleries. 
Jamais tu n'as vu son horloge qui tintait, oscillait, émettait des tics, et des tacs. Toujours blottie, chérie, elle s'éternisait juste comme une vulgaire relique d'un temps reclus, qu'on aurait abandonné et souillé. C'est une connerie, cette boîte. & pourtant, jamais tu ne l'as démolie. Était-ce par orgueil ? Ou bien par lâcheté ? Qu'importe, il y a toujours eu cette question de fierté. Toute cette comédie pour un stupide cadeau semblait devenir une parodie tellement ce tabou omniprésent recouvrait ta volonté. Malgré ces moqueries, il y avait aussi  cet intérêt piqué à vif et cette curiosité titillée. Depuis combien de temps restera-t-elle donc fermée, enchaînant avec elle toute cette nostalgie ? C'était ta boîte de Pandore, une boîte à musique si précieuse qui renfermait un bride d'elle. Écho. 
I DON'T CARE

Bonjour, partons à la recherche du pain perdu. 
Je suis un pain doré qu'on trouve à Paris, dans une boulangerie. Mon puff sur le web, c'est Paindore aka. Pandore. Je suis incompris, humaniste & j'aime ragequitter. Les poussins c'est ma philosophie, les lamas, c'est ma famille. La théorie des manchots, c'est nul, les pingouins, c'est mieux. J'aime les gommettes ¤¤¤, le riz-au-lait ainsi que le Ferriswheelshipping car j'adule Pokémon. Je suis accro à Osu!, aux Kagamine PARCE QUE RIN & LEN LOVULOVU INCESTE. Je fais des nuits blanches à lire des scans en anglais à en perdre mon latin. Ce forum, je l'ai connu en votant sur un des tops d'une autre communauté, en recherchant de nouveaux forums qui sauraient éveiller ma curiosité. Et puis pafpaf, le louuuup. Dukoo, j'ai harcelé l'autre gueule de poussin aka. Panpan et lui ai montrée la lumière pour qu'on fasse notre deal. Et elle s'est soumise. Sinon, mon avatar c'est Len Kagamine, des Vocaloids, et j'aime bien le fo', surtout car Cursed Dream m'a toujours intéressé. CODE VALIDE même s'il ne faut pas oublier les jaunes aussi. Bref, voili voilou.

Tcheck ta gommette ¤.
*Peux-tu résoudre l'envie suicidaire de cet enfant ?
**Je suis désolé d'être en retard, tata.



Dernière édition par Charlie García Vazquez le Lun 4 Nov - 0:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Dieu ▬ Permet d'entendre les plaintes et les suppliques des autres.
▬ PIECES : 1
▬ MESSAGES : 14
avatar

Charlie García Vazquez

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Sam 2 Nov - 1:13

HISTOIRE ☆
QUESTIONS ☆

que faisait-il le jour où il avait reçu sa première lettre ? quelle a été sa réaction ?
Journée éreintante, comme toutes les autres. 
Chaque matin, cet effroyable quotidien semblait le narguer. 
Des rencontres, il n'en a fait aucune. Des sourires, il n'en a adressé qu'à sa tante. Équation, problème, réduction ; il se devait de toujours tout résoudre. Quand pensait-il à lui ? Tout le temps. Quand pensait-il à son bien-être ? Jamais. Étudier narrait ses habitudes ; ça en devenait effrayant. Il voulait fuir. Oublier cette vie, oublier ces gens, oublier cette autonomie, dépendre d'un autre monde. Lui aussi avait de l'ambition, lui aussi voulait renaître. Un nouvel anniversaire, une nouvelle naissance ; il ne voulait plus porter le fardeau de son existence. Renaître était son vœu le plus cher. Alors, cette soirée là, où il triait les courriers pour eux, une seule lettre lui était adressée. Autant être honnête, ce n'était pas celle qu'il attendait tous les jours, mais la votre. Déçu, il l'a été. Mais subitement, vous aviez réussi à capter son attention. Il vous voulait. Alors il l'a fait. Il a tout fait pour vous rejoindre. Pourquoi ? Parce que plus rien ne le rattachait à cette vie, pas même le désespoir. 

Vous lui avez fait une promesse, vous en avez conscience ? Pas directement, neh, mais l'intention reste là. Une nouvelle idylle, de la fausse pub, il s'en foutait. C'était vous sa dernière destination. Alors, il a tout laissé derrière lui. Mais au final, il n'avait rien perdu puisqu'il n'avait jamais rien eu. 


pourquoi être allé jusqu'à la barque aer n°186 ?
Pourquoi ? Il y avait eu ce message, cette échappée, ce nouvel idylle. Il demeurait interdit devant la nature de votre question. Il ne parlait pas, mais pensait. Que faire ? C'était une tentation enivrante, une passion dévorante, un désir plus que charnel ; c'était un appel. Pour lui, c'était un peu comme si on lui demandait si ses pensées avaient été annihilées, si son espoir s'était décliné, si sa prunelle s'était calcinée, si sa peau s'était souillée. Alors... Il a vite fait son choix, Charlie. Mais il s'éternisera toujours à être l'enfant oublié, et l'adulte jalousé, paumé au milieu des rues de New York. Toujours l'enfant infortuné que la vie a gâché et qui se consume peu à peu. Mais concrètement ? Il n'a jamais cru au destin, Charlie, ni à la fatalité. Nos choix engendrent notre destruction, ou notre résurrection ; pourquoi accuser quelqu'un d'autre ? Nous n'étions plus des enfants ou des meubles qui n'avaient aucun contrôle sur eux mais bel et bien un être qui se devait d'assumer pour avancer. Mais Charlie est lâche : il n'a jamais eu l'âme d'un héros. Toujours, il a toujours fuit. Cette fois-ci, c'était une bêtise de plus de sa part ; et il s'en foutait, et il s'en voulait. Il n'a pas cherché à contrer quoi que ce soit puisqu'il s'est contenté de fuir.

Pourquoi être allé jusqu'à cette barque ?
Pour être ce fugitif qu'il a toujours cherché à devenir. 


quant à son passé, y'a-t-il quelque chose que nous devrions savoir ?
Quatorze-ans. 
L'âge des cons.
Il a fugué, le Charlie. 
Paf, ça lui a pris d'un coup, cette envie. Alors, le lendemain, bagages en mains, il est parti pour de bon. Pour combien de temps ? Pas indéfiniment, c'était sûr : le patriarche allait crever et tout le monde allait le rechercher. Pour ça, qu'ils aillent se taper tous les continents, avait-il pensé. Ah, qu'il est con. Cette escapade lui a coûté une vie. Mais pas la sienne. Celle d'Echo. Sa sœur, son essence, la raison même du pourquoi il était resté dans cette oppression prématurée -qu'ils se plaisaient tant à nommer « donnée biologique ». 

Balivernes. 
Sans elle, il se rendait peut-être compte qu'il n'était qu'un rien amer et âpre, mais ce quotidien privé de liberté était insupportable. Alors, ça a explosé. Peut-être qu'avec elle, il préférait faire valser sa plume, plutôt que faire fonctionner ses cellules grises. Mais ça l'insuportait. Il se foutait du monde quand elle était avec lui. Il se foutait de tout ce qui l'entourait, il ne faisait qu'obéir aux mots que lui dictaient son subconscient. Il racontait, il détaillait, examinait parfois. Il dressait des phrases faites d'amour ; le sien. Sans elle, il n'est rien ; sans elle, il n'a plus aucun moyen d'exprimer ses ressentis, son dégoût, ses railleries ou son admiration. Alors oui, il avait besoin d'elle. Il n'est rien sans elle et il le brandit. Elle était son opium, elle lui était indispensable. Tout le temps, il se souciait d'elle, toujours. Et ça le rongeait, et ça le brisait. C'était une impudeur éhonté que de se montrer vulnérable devant tous ces gens qui espéraient qu'il ne devienne qu'un bon héritier. 

Et il a été indigne, le doux rebelle, et il s'est fâché, cette nuit-là, contre cette femme qui lui servait de mère, contre cet homme qui lui servait de père. Contre ces deux inconnus, il n'avait même pas honte d'exhiber ses plus moroses songes. Les cris ont fusé, le grave a dominé, mais sa parole a triomphé. Le mal était fait. Alors, furieux, le vieux a fait une crise en le menaçant de le pourchasser jusqu'à qu'il le retrouve. Rire mesquin, humeur taquine, Charlie n'avait trouvé rien de mieux qu'un « tant mieux » pour le provoquer. Cette nuit, il n'avait point expiré son dernier souffle, ce viel homme de prestige : mais il a fallut de peu pour. Porte claquée, allure fière et droite, il se dirigeait vers la chambre de sa sœur. Elle n'y était pas. Il s'est alors résigné à se rendre partout pour se rendre devant sa demeure. Les employés tentaient de le persuader : en vain, il lui fallait plus d'éloquence pour que ces chiens de faïences puissent prouver leur utilité en le ramenant à la raison -ce qui est absurde pour des commères à la solde de son père, non ? Enfin... 

Elle, elle n'était toujours pas là. 
Elle ne voulait certainement pas. 
Après tout, loin de tous, loin de ses origines, peut-être que sur le moment, elle n'allait pas l'en vouloir mais... Et après ? Elle l'accuserait de ne pas l'avoir laissé se marier à cet homme, de s'adonner à cette vie de luxure... Et il a réfléchi, le bon Charlie, et il est parti. Tout seul. Parce qu'il ne pouvait pas assumer un bel avenir pour sa sœur, parce qu'il n'avait plus l'argent, ni la demeure, ni la voiture, ni même la bonne fortune pour qu'elle puisse jouir de son bonheur. C'était déchirant. C'était languissant. Elle le suppliait ; pauvres paroles innocentes. Elle traînait ses parjures ; pauvre enfant trahi. Brandissant une promesse incapable de tenir, il se noyait dans l'autosatisfaction. Lui avait-elle égorgé le cœur ? Oui. C'était douloureux, mais il pensait à elle. Peut-être que sa vie allait être meilleur sans ce grand frère qui lui volait tout, peut-être qu'elle allait enfin pouvoir s'épanouir sans la protection excessive qu'il exerçait sur elle. Ou peut-être même qu'elle allait l'oublier, sa vilaine lubie, sa détestable jalousie. Il avait besoin d'elle, c'était réciproque, et c'est là qu'était le problème. Deux jumeaux pouvaient-ils naître et périr ensemble... ? Alors oui, après, c'est le fautif, il est le mal. Celui qu'elle créait, ce mal-là, celui qu'elle faisait, il était probablement signe de perfection à ses yeux. Et s'il en était décédé par la suite, la satisfaction se serait lue dans le regard des autres, ne souhaitant que sa dérive... Il n'a jamais été le grand frère idéal, ni l'héros qu'elle attendait chaque nuit. Mais il s'y plaisait, dans son rôle d'imposteur. Désormais, elle ne peut même pas le pardonner. Elle le déteste pour avoir fait bouger les choses à sa façon. Oui, il était seulement rongé par la haine. Elle n'a pas besoin de montrer un quelconque respect envers cette chose remplie de de rancunes et de complexe d'infériorité. Entre les gens qui sont des bébés et ceux qui tentent de devenir humains, elle n'a pas le choix. C'est si douloureux, c'est si détestable, c'est si futile ; ils veulent tout effacer, mais cela ne leur est pas autorisé. Qu'y peut-il ? Que peut-elle, -rien ?

Du coup, Charlie, il est allé chez sa tante, Leira, une citadine tout à fait ordinaire qui a préféré céder le succès de son frère pour le remplacer par une vie d'adrénaline -au diable les bonnes manières ! Il y est resté un temps avant d'être contraint de retourner au bercail : le vieux voulait démanteler sa société s'il ne revenait pas assumer ses fonctions. Quel bougre. Quel... Qu'il repose en paix, cet enfoiré. R.I.P., hein ? Plus hypocrite, y'a pas eu. Et il a été obligé de signer ce foutu contrat, tu sais ? Parce que pertes d'emplois, parce qu'un truc vieux de plusieurs générations, parce qu'au fond, Charlie n'est pas un salaud -et même s'il l'aurait voulu, il n'est pas égoïste si l'ampleur devient trop impressionnante. Ces années hors du domicile n'ont pas duré longtemps, hein, malgré l'émancipation qu'il a obtenu dès l'âge nécessaire, il ne pouvait pas laisser cette crise engloutir sa sœur. Alors il a avisé, durant plusieurs mois même. Où était Écho ? Nulle part. Ça lui manquait, ça l'a marqué, les couloirs de cette maison ; parfois, il lui semblait entendre des éclats de rire provenir de chaque pièce où des jouets jonchés le sol, des trains sifflés et des poupées quémander leur maman. C'était leurs voix à eux, c'était leur loisirs à eux... Mais aucune trace d'elle. Elle avait disparu. De Véronnes, de l'Italie, et de sa vie.  

Écho. 
Écho. 
Écho. 
Écho. 
Écho. 

Où était-elle ?
Comment allait-elle ? 
Que cherchait-elle ?

Cinq mois qu'il mangeait dans la même pièce qu'elle et pourtant, jamais il ne l'a vu. Elle l'évitait, c'était indéniable. Et ça l'énervait... Alors il n'a plus hésité : il est parti, lui aussi, encore une fois : de Véronnes, de l'Italie, et de sa vie. Ici, sur cette île, désormais, que cherche-t-il ?


connait-il son don ? si oui, comment s'est déroulé sa première utilisation + comment le maîtrise-t-il ?
Ô, lâche ironie, tu te faisais désirer à ainsi te pavaner sous ses yeux éteints. Te foutais-tu au moins de lui ? Regarde cet enfant qui se plaignait de ses péchés : il se retrouve lamentablement assailli de plaintes déchirantes, poignantes et insupportables. T'essayes de lui dire qu'il y avait pire que ses immatures superficialités ? Qu'avait-il de bénéfique à comprendre le malheur des autres ? Lui, putain d'ironie, il aurait souhaité continuer à clore ses paupières, à s'éterniser stupide et égoïste. Alors, pourquoi devait-il posséder ce haïssable don qui lui permettait de toujours trop en entendre sur l'autrui ? Il en a rien à foutre, tu sais, de tous les maux que renferment ces corps fragiles, ces esprits ébranlés, contradictoires et mécréants. Il en a rien à faire. Ces gens là ne lui importent rien. Ils ne rentreront jamais dans sa vie, qu'importe les mots qu'ils brandiront ou les larmes qui s'écraseront. Charlie, il en a marre de ce don qui lui a directement pourri la vie dès son arrivé sur cet île. Il a cru devenir fou, tu sais ? à entendre des jérémiades dans sa boîte crânienne, il fut effrayé. Taisez-vous, qu'il ne cessait de supplier. Mais ça ne s'estompait pas. Il avait beau regarder autour de lui, à l'horizon, aucune personne n'apparaissait sous ses yeux. Alors forcément, quand il s'énerve de trop, tout se chamboule, les voix ne sont que de vagues murmures qui s'entrechoquent. Tu sais, petite ironie, il ne sait pas comment faire pour extirper ces échos de sa tête. Tu sais, notre Charlie, par ta faute, il va devenir fou ? Haha, mais toi aussi, tu t'en fous de son sort.


que pense-t-il de l'île ? quel est son état d'esprit à l'heure actuelle ? que craint-il?
Dis-moi, quel est le tien ? Quelle valeur a ta vie ? Quelle degrés de normalité possède ton état d'esprit ? Es-tu inquiet ? Oui. As-tu peur ? De tout et de n'importe quoi. Ça t'inquiète, cette histoire ? Bien sûr que oui. Et tu vois, Charlie, c'est un peu pareil. Charlie n'est pas son eau, ni l'air qu'il respire ; il ne s'accommode pas d'un espace qu'on lui impose même s'il se nourrit de sa richesse, même s'il vit durant plusieurs années dessus : Charlie, il est perdu. Charlie, actuellement, il cherche rien. Il n'est destiné à rien ici. Alors, pour l'instant, il essaye de calmer les migraines que son don lui cause en dormant toute la journée -et autant le dire, c'était un pur bonheur de pouvoir enfin se reposer. Parfois, il se lève, le Charlie. Parfois, il arrive à vivre normalement, comme si voir des gens voler ou avoir des oreilles de chat ne lui faisaient strictement rien ; au fond, Charlie redoute ce phénomène. Ils étaient devenus des énergumènes dont on ignorait la raison même de leur présence ici. Pourquoi eux ? Pourquoi lui ! L'un d'eux pouvait avoir un casier judiciaire mais personne n'apparaissait comme inquiet... Ouais. Mais. Euh. Il était tombé dans le monde des bisounours ? Où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil et le papillon bleu il est jolie ? Non... Cet anonyme aurait une putain d'audace pour vous arnaquer comme ça sinon ! C'était étrange ; mais il s'en foutait. Il ne pouvait pas sortir, mais il s'en foutait également. Au final, qu'est-ce qui le rattache à cette putain de vie, hein ? Sa peur. Il a peur du temps... Non, il déteste le temps. Ça le rend éphémère, qu'il se dit, inutile et à blêmir. Qu'il le surveille puisque le temps le désire, lui, jamais il ne se laissera fléchir. Rien que ça, ouais. Et pourtant, ça l'empoisonne l'existence. Parce qu'il ne peut pas profiter du moment présent, parce qu'il ne peut pas rester indifférent aux événements ; à chaque instant, il a peur pour sa vie. Il craint aussi bien la mort que l'ennuie, il craint aussi bien le désespoir que l'envie, il craint aussi bien cette île que ce qu'elle renferme. Mais il s'en fout. Pourquoi ? Il n'a pas la volonté d'en savoir plus, il préfère de loin buter contre un mur qu'emprunter un labyrinthe. Il n'a jamais été courageux pour se confronter à ce qu'il n'aimait pas ; c'était même un don inné chez lui ! Sa frayeur se matérialisait en une haine, qu'il servait avec ferveur contre ce détestable temps, presque inquiétante. En fait, Charlie, jamais il ne nous le dira mais à des moments, son ancienne vie lui manque terriblement. Alors, il craint de ne plus jamais revenir. C'est con et pitoyable, hein ? 

Dommage, parce que c'est Charlie.


Dernière édition par Charlie García Vazquez le Lun 4 Nov - 19:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Sam 2 Nov - 10:00

Oh mon...
Bref. Kagamine-kun. Gah *Q* !
Ensuite. Malgré quelques fautes. T'écris juste d'une façon magnifique. J'ai eu du mal à finir ta looooongue fiche, mais ciel. Je ne regrette pas. C'est superbe.
Hormis ça, joli avatar. Personnage sur-intéressant. Blablabla. Bienvenue o/
(Les points en pleins milieu des phrases, c'juste parce que je suis choqué par cette rvbhiobndazntrjnkziop fiche 8D)
Revenir en haut Aller en bas
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Caméléon ▬ Permet de se fondre dans le décor et de passer inaperçu.
▬ PIECES : 27
▬ MESSAGES : 191
avatar

Emily Tracy

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Sam 2 Nov - 11:16

Comment vous faites pour écrire comme ça ? T.T C'est beau ;w;
Avec la music box de Bad Apple en version english en accompagnement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Dieu ▬ Permet d'entendre les plaintes et les suppliques des autres.
▬ PIECES : 1
▬ MESSAGES : 14
avatar

Charlie García Vazquez

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Sam 2 Nov - 12:14

Yooooo !
(ohmondieutavuy'alesKagamineeeeeeeeee:obsédé:) 
Merci de vos compliments vous deux, ça me jzrkfrzkfrz le petit keur, sincèrement. J'ai dû posté ma fiche trop tard, je la corrige aujourd'hui. Et. Euh voilà. Un gros câlin à vous deux d'avoir lu ce pavé de description, ça me fait énormément plaisir. Q__Q (quelle joie de voir des gens qui connaissent cette musique, haha.) 

Voilà tout mon amour. Lovulovu ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Dim 3 Nov - 12:00

Wi, Bad Apple ;; ! J'avais complétement oublié, ça allait faire six fois que je rappuyait sur play... Franchement, bravo ToT !
Revenir en haut Aller en bas
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Dieu ▬ Permet d'entendre les plaintes et les suppliques des autres.
▬ PIECES : 1
▬ MESSAGES : 14
avatar

Charlie García Vazquez

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 0:10

XDDDD Haha, merci ? ♥️
Sinon, j'ai terminé ma fiiiiche. Y'a moins de pavés que je ne le croyais, peut-être que j'aurai dû faire l'histoire dans son intégralité mais si vous voulez vraiment une fiche de référence, contournez celle-ci pour voir celle d'Echo, ou-la-meuf-pas-flemmarde. Les fautes, je ne sais plus où elles sont mais s'il y a un truc pas clair, signalez-le. Voili voilou. Zjaksosjnxoekzk. NENUIT. Bonne rentrée. Et. Euh.

=w= 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 18:04

Citation :
Un nouveau anniversaire
Nouvel

Citation :
mais ce quotidien privé de liberté insupportable
Citation :
Entre les gens qui des bébés
Manque pas un verbe ?

Citation :
Elle l'accuserait de ne pas l'avoir laissé se marier à cet homme, de s'adonner à cette vie de luxure
Luxe ou luxure ? A moins que sa puisse s'employer dans les deux sens, mais j'ai un doute CX

Citation :
s'il l'aurait voulu
avait voulu

Citation :
un putain d'audace
une audace (non ?)

J'ai trouvé que ça \o/ !
Sinon, c'est tout de suite moins long, mais ça reste et bien écrit et tout et tout ;; ! Bonne validation !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 18:39

Ouah très long, chapeau à toi ;)
J'ai lu et franchement... franchement pas mal! En tout cas bienvenue à toi et bonne validation, et merci de m'avoir fait connaître cette version de Bad Apple, que j'aime vraiment beaucoup! (Vocaloids, c'est le BIEN è_é)
:D
(Yes, j'ai été validé avant toi pour te dire ce que je pensais de ta fiche o/)

Eh! eh! Hermis, en corrigeant ses fautes t'en as fait! Bravo hein, vive l'exemple! x)
Hermis a écrit:
Luxe ou luxure ? A moins que sa puisse s'employer dans les deux sens, mais j'ai un doute
ça :p
Pars se cacher
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 19:18

Roh, c bon de tout fason j sui for en dikté CX
Revenir en haut Aller en bas
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Dieu ▬ Permet d'entendre les plaintes et les suppliques des autres.
▬ PIECES : 1
▬ MESSAGES : 14
avatar

Charlie García Vazquez

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 19:22

Hermis Lovecraft a écrit:
Luxe ou luxure ? A moins que sa puisse s'employer dans les deux sens, mais j'ai un doute CX
La luxure évoque le plaisirs charnels et si plaisir il y a, le luxe est souvent sous-entendu sans réellement être évoqué (même s'ils ne signifient pas la même chose). C'est mieux de modifier, histoire de clarifier.. ? xD 

Citation :
aurait voulu
A quel paragraphe tu as vu ça ? Je ne le trouve pas. XDD

Citation :
une audace (non ?)
Oups. :meurt: Je doutais trop sur ça aussi. xD Sinon, merci pour la correction, je n'avais pas remarqué toutes ces fautes. ♥️ Et je te remercie encore pour tes compliments qcdkacekcakekae itout. C: (OHMONDIEU KIKOO. JE TE RENIE. /PAN/ (no mé g blag g lé em bukoo))


Elise Dahmer a écrit:
Ouah très long, chapeau à toi ;)
J'ai lu et franchement... franchement pas mal! En tout cas bienvenue à toi et bonne validation, et merci de m'avoir fait connaître cette version de Bad Apple, que j'aime vraiment beaucoup! (Vocaloids, c'est le BIEN è_é)
:D (Yes, j'ai été validé avant toi pour te dire ce que je pensais de ta fiche o/)
Gnnnnnnh, t'es trop cute toi, merci bukoo. ♥️♥️ Ravi de voir que toi aussi tu adhères à cette versiooooooon juste azertyooooop ♥️ Ehwayy, Vocaloid ceyjfdjfdjfe & Kagamine's twins c'est juste trolebien. Et bonne continuation à nos deux persos, haha. Au plaisir de te revoir. O/ 


Sinon, j'ai fini la correction. >_< ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Caméléon ▬ Permet de se fondre dans le décor et de passer inaperçu.
▬ PIECES : 27
▬ MESSAGES : 191
avatar

Emily Tracy

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 19:29

Mais bien sûr que les Vocaloid c'est trop bien !! >w<
(Voilà, remarque totalement inutile et floodeuse >.>)
Sinon, bravo pour la fin de ta fiche :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Illusionniste ▬ Permet de contrôler l'esprit des gens pour leur créer des illusions et hallucinations.
▬ PIECES : 7
▬ MESSAGES : 92
avatar

Andrew B. Wayne

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 19:39

Bienvenue.
Bravo, j'admire ta façon d'écrire et je trouve ton histoire superbe.
(et puis bad apple en anglais, comme sur mon avatar, gg quoi)
Hayden te validera d'ici peu.

Encore bienvenue parmi nous. ♥

_________________

andrew parle en #9B0206
thanks ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Dieu ▬ Permet d'entendre les plaintes et les suppliques des autres.
▬ PIECES : 1
▬ MESSAGES : 14
avatar

Charlie García Vazquez

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Lun 4 Nov - 19:58

@Emily : XDD Mais vu que T'as Gumi & que je suis fan d'elle, on te pardonne.
En fait j'en sais fichtrement (tant pis) mais merci. :meurt:

@Andrew : Krrkr. Ton avatar est juste trop badass ouais ** (LEVI + ÇA QUOI OMG). Et merci pour l'info et les compliments. Vous êtes tous adorables, je papouille vos jolies joues, votre jolie frimousse, votre joli orteil, toussa, toussa. ♥♥ 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Mar 5 Nov - 18:58

Erm... Désolé mais j'ai trop la flemme de tout relire pour retrouver l' "aurait voulu" =w=;;
Et pour la luxure, toi qui vois, c'est ton oeuvre \o/ !
Et re-bonne validation du coup o/
P'is Vocaloid pawa et kikoo c tro le bi1 ! Pitits ♥♥♥ toussa toussa.
Revenir en haut Aller en bas
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Mary Poppins ▬ Permet de ranger ou faire sortir absolument tout les objets qu'on veut de son sac.
▬ PIECES : 2
▬ MESSAGES : 67
avatar

Kera Waywarddawn

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Jeu 7 Nov - 13:01

Bienvenue en retard ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ PIECES : 57
▬ MESSAGES : 228
avatar

Hayden A. Wylde

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   Dim 10 Nov - 14:53


welcome, welcome.
Nous espérons que tu feras honneur à ton groupe, les Ignis


Tu es bien arrivé à destination, Charlie García Vazquez.
Nous te souhaitons un agréable séjour à Ériel, en espérant, bien entendu, que tu survives.

Tu trouveras dans ton sac cette belle amulette qui te servira, dans quelque temps.
Pour te remercier d'avoir suivi nos indications, nous t'offrons généreusement une Auranj.

Malheureusement, à ton arrivée, tu as subi quelques... "Modifications."
Tes yeux luisent lorsqu'il fait nuit.

le temps joue en ta défaveur, désormais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ano ko no kubi no wa mo tokemasu ka ?* ❖ CHARLIE ; {FINIE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bibliothèque de sous-programmes
» Convertisseur Binaire
» l'installation carte ne finit pas
» Railgun. ~ {Finie}
» Aller vers une position définie avec le Garmin Etrex 30

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PHENOMENON. :: « identity card » :: Présentations validées-
▬ RP(s) LIBRE(s) ;
Aucun.
__________

1 quête disponible
2 objets au marchant itinérant
0 offres au troc
2 chasses
2 recettes d'alchimies
Plus ? Vous ?