Partagez | 
 

 » même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ PIECES : 2
▬ MESSAGES : 74
avatar

Dražen Kasun

MessageSujet: » même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)   Lun 18 Nov - 21:00



K a s u n
Dražen KASUN.
vingt-trois ans.
croate de diverses origines slaves et scandinaves.
26 octobre.
groupe. (attendre le passage d'un modérateur pour remplir ceci.)
Obsession ▬ Devenir une véritable obsession aux yeux de la personne à qui l'on pense.

Physique

TAILLE : un mètre quatre-vingt neuf et demi (et oui, ce demi-centimètre qui fait qu'il n'atteint pas le mètre quatre-vingt-dix...).
POIDS : soixante-treize kilogrammes.
TEINT : le teint plutôt clair, n'a jamais vraiment aimé bronzer.
CHEVELURE : une chevelure blonde aux reflets orangés, dont les mèches lui mangent le visage et paraissent toujours difficiles à coiffer, mais qui font son charme.
YEUX : un superbe mélange de vert et d'orange... bon, d'accord, ce sont des lentilles, en vérité ses yeux sont juste verts.
AUTRES DÉTAILS DU VISAGE : possèdent des traits fins et envoûtants, il est reconnu comme une personne qui a un de ces visages a priori banals mais qu'on se plaît à regarder quand même.
SIGNES DISTINCTIFS : ses yeux le distinguent, sinon, il ne porte rien de particulier.
AUTRE : C'est quelqu'un qui, par son physique, attire très vite la confiance et qui cache sa véritable nature.

Caractère

QUALITÉS : déterminé, foncièrement optimiste, joueur, courageux, confiant, sociable, serviable, rusé, brillant, cultivé
DÉFAUTS : narcissique, hypocrite, trop bon menteur, amoral, plutôt paresseux, superficiel, indiscret, n'est pas de confiance, lâche.
AIME/DÉTESTE : aime + le pouvoir, manipuler les autres, les bijoux, les belles personnes, la politique, les dîners au restaurant, les chambres de palace, ceux qui lui donnent les moyens de réaliser ses ambitions, le noir et le gris, la littérature, les arts, la séduction, et surtout, surtout, sa propre petite personne.
déteste + ceux qui agissent comme lui, les moralistes, les créanciers, les pommes (surtout, ne lui en faîtes pas manger une, il vous détestera vous aussi !), les lieux fonctionnels comme les salles d'attente, les sucreries (quelle tentation...), et ceux qui le méprisent alors qu'ils sont juste jaloux.
RÊVE(S) : devenir président de la Croatie.
PEUR(S) : ne pas devenir président de la Croatie, ne pas plaire à quelqu'un, rester sur cette île.
AUTRE : malgré son narcissisme, il déteste parler de lui, parce qu'il sait qu'il ne pourrait pas en être fier, même si c'était à ses yeux le seul moyen.


votre inventaire.

› un miroir de poche avec son mini-peigne pour se recoiffer (non, ce n'est pas un truc de fille...).
› un carnet de timbres croates qui traînaient dans sa poche par hasard.
› un couteau suisse.
› un collier de coquillages fabriqué par un ami.
› une boîte de préservatifs (même si l'abstinence, c'est quand même mieux).
› une paire de lunettes de soleil.
› un sac banane (oui, ce truc has been dont vous aviez oublié l'existence).
› une mini-agrapheuse avec sa recharge encore intacte.
› un stylo aux couleurs de l'arc-en-ciel, quatre couleurs.
› une lampe de poche.







que faites-vous ici?

Que faisiez-vous le jour où vous avez reçu votre première lettre ? Quelle a été votre réaction ?
Le jour où je reçus ma première lettre, j'étais installé tranquillement dans mon tout nouveau bureau. Je me réjouissais d'avoir réussi à obtenir ce poste, certes plutôt subalterne, sans avoir eu la moindre formation et en n'ayant même pas vingt-cinq ans ; j'étais vraiment très fier d'avoir été pistonné. C'était pour moi l'occasion de changer de vie. A ce moment-là, la secrétaire de mon patron, une très jolie blonde à la poitrine sulfureuse, vint m'apporter mon café, et je me détendis, persuadé que désormais, plus rien ne pourrait me rattraper. Mais j'avais tort. Elle revint quelques minutes plus tard, l'air contrite - elle avait curieusement ouvert un bouton de sa chemise, comme si elle avait l'espoir de me faire oublier qu'elle me dérangeait en me montrer ses attributs - avec une curieuse enveloppe de couleur argentée, dont le cachet me faisait penser à un blason familial. Je pensais d'abord avoir touché le gros lot, m'être fait remarqué par une grande famille qui me voudrait à son service et qui me permettrait d'accomplir mon rêve secret. Ce fut donc avec une certaine fébrilité que j'ouvrai l'enveloppe et commençai à lire la lettre. Mais quelle ne fut pas ma déconvenue lorsque je me rendis compte qu'il s'agissait d'une menace... J'étais persuadé que quelqu'un avait découvert ce que je faisais encore il y a quelques années, et qu'il avait bien l'intention d'en profiter... Peu importait, j'étais curieusement excité à cette idée. Celui qui me provoquait devait s'attendre à ce que je ne montrasse aucune peur ; j'étais prêt à lui prouver que je n'avais pas peur de lui. Que je pouvais même le faire passer dans mon camp.

Pourquoi être allé jusqu'à la barque Aer n°186 ?
Et pourquoi pas ? Si quelqu'un avait envie de s'amuser un peu avec moi, je n'allais pas dire non. Je n'avais pas peur de cette mascarade et j'étais persuadé que tout se passerait bien. J'y allai avec confiance et détermination. Si on voulait me faire chanter, pas de problème, mais moi aussi, j'étais un maître chanteur. Je savais donc que celui qui m'avait envoyé cette lettre de menace ne résisterait sans doute pas à mes assauts. Je n'avais pas perdu mon temps, plus jeune ; je m'étais bien placé, et j'avais réussi à surmonter tous les obstacles qui s'étaient dressés sur mon chemin. Si j'y allais, c'était pour prouvé que je pouvais me montrer très coopératif mais uniquement si je le voulais.

Quant à votre passé, y'a-t-il quelque chose que nous devrions savoir ?
Ah, ça, ce n'est pas impossible. J'ignore si vous connaissez un discours d'Eschine nommé Contre Timarque ; moi-même, je ne l'ai découvert que très récemment. Hé bien, disons que j'ai agi comme ce bon vieux Timarque en son temps. Comment, vous voulez plus de détails ? Hé bien, soit. J'ai toujours été quelqu'un de très doué à l'école, même si je ne travaillais pas beaucoup, et j'étais promis à un brillant avenir. Mais pour cela, encore fallait-il étudier... quelque chose qui ne m'intéressait guère, sans compter que mes parents n'ont jamais été particulièrement riches et n'auraient pas pu me payer les études que je méritais. Je choisis donc très vite de prendre une autre voie plus facile : j'allais me faire entretenir par de riches personnes, surtout des hommes d'ailleurs, plus âgées que moi. Ce n'est certes pas très moral, mais grâce à cela, je réussis à me constituer un véritable réseau de relations, qui me permit ensuite de changer de mode de vie pour m'intéresser à ce qui me plaisait vraiment : la politique. Je ne suis pas quelqu'un de vénal en soi, mais les événements m'ont rendu ainsi, et je dois avouer que je ne regrette pas mes choix : ils m'ont permis d'attendre le rang que j'avais toujours souhaité avoir. Évidemment, je ne m'attendais pas à devoir en payer le prix si jeune.

Connaissez-vous votre don ? Si oui, comment s'est déroulé votre première utilisation + comment le maîtrisez-vous ?
Un don, de quoi me parlez-vous ? Non, je ne sais pas du tout que j'ai un don, même si je l'ai en fait déjà utilisé. Il se trouve que mon don s'appelle Obsession, ce qui est bien trouvé, puisque je rends fou toutes les personnes à qui je pense. Elles ne peuvent détourner leurs pensées de moi, je les occupe toutes entières ; je deviens la seule chose auxquelles elles peuvent penser. J'active ce don sans même m'en rendre compte quand je pense très sérieusement à quelqu'un ; quand un nom me frôle l'esprit, il ne se passe rien. Quand la personne n'est pas là, je ne peux évidemment pas me rendre compte de son état ; quand il s'agit de la personne à laquelle je parle, ce qui arrive assez fréquemment, elle trouve soudainement tout ce que je dis très intéressant, et me laisse parler autant que je le désire. L'ennui, c'est que je n'aime pas trop parler de moi, et que je n'arrive pas à rediriger la conversation sur elle. Voilà donc un don qui semble très beau, mais qui se révèle au final une malédiction. La seule solution, c'est de penser à autre chose en même temps que je parle à quelqu'un, mais comme je ne suis pas conscient de mon don, je n'ai pas encor trouvé la parade. Pour le moment, je trouve que c'est un effet curieux, mais je suppose surtout que les gens sont tous fous ici, et que mon charisme a la fâcheuse tendance à les éblouir.

Que pensez-vous de l'île ? Quel est votre état d'esprit à l'heure actuelle ? Que craignez-vous ?
Je ne comprends pas très bien ce qui m'arrive. Je pensais que quelqu'un m'en voulait au point de me lancer un défi, mais voilà que j'arrive sur un lieu peuplé d'automates qui semblent très réels, et que je ne trouve personne qui ne semble me reprocher mes activités passées. Donc j'ignore ce que l'on me veut, et je trouve cela très embêtant ; j'aurais préféré qu'on ne jouât pas avec mes nerfs. Je commence même à me demander si toute cette histoire ne me dépasse pas : il semblerait que je ne sois pas le seul concerné, et je doute que ce qui s'est passé dans les milieux politiques de Croatie ait quelque chose à voir avec la raison qui a amené les autres ici. Donc, il y a autre chose, mais quoi ? J'ai peur de ne pas être à la hauteur et de devenir véritablement esclave de cet endroit. J'ai toujours été une forme d'esclave consentant, mais mon narcissisme me poussait en réalité à adopter cette attitude pour obtenir ce que je voulais. Cependant, il se pourrait bien que cette chose que l'on exige de moi, on l'arrache sans me demander mon avis. Et je ne pourrai peut-être pas compter sur mes charmes pour m'en sortir...




multiples pseudonymes dont Jules
autour de vingt ans (après, à combien d'années/mois/jours près...)
hermaphrodite, mais légèrement plus féminine
avatar : Tôma (Amnesia)
j'ai lu le règlement
le code c'est CODE VALIDE
il est beau, il correspond à mes attentes et il est plus gérable que le système que j'avais imaginé moi (a) j'en perds ma motivation à faire mes devoirs
j'ai débarqué ici en obligeant Reimo à me filer le lien
vous pouvez écrire Drazen, c'est plus simple

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ DON : Mary Poppins ▬ Permet de ranger ou faire sortir absolument tout les objets qu'on veut de son sac.
▬ PIECES : 2
▬ MESSAGES : 67
avatar

Kera Waywarddawn

MessageSujet: Re: » même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)   Mar 19 Nov - 17:31

Bienvenue à toi sur Phenomenon \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ PIECES : 2
▬ MESSAGES : 74
avatar

Dražen Kasun

MessageSujet: Re: » même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)   Mar 19 Nov - 20:06

Merci beaucoup. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ PIECES : 57
▬ MESSAGES : 228
avatar

Hayden A. Wylde

MessageSujet: Re: » même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)   Mer 20 Nov - 14:40


welcome, welcome.
Nous espérons que tu feras honneur à ton groupe, les Terra


Tu es bien arrivé à destination, Dražen Kasun.
Nous te souhaitons un agréable séjour à Ériel, en espérant, bien entendu, que tu survives.

Nous te retirons ton couteau suisse.
Tu trouveras dans ton sac cette belle amulette qui te servira, dans quelque temps.
Pour te remercier d'avoir suivi nos indications, nous t'offrons généreusement une Frenbouaz.

Malheureusement, à ton arrivée, tu as subi quelques... "Modifications."
Tu es incapable de voir la couleur bleue.

le temps joue en ta défaveur, désormais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ NIVEAU : 1
▬ EXPÉRIENCE : 0/50
▬ PIECES : 2
▬ MESSAGES : 74
avatar

Dražen Kasun

MessageSujet: Re: » même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)   Mer 20 Nov - 20:42

Merci beaucoup ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: » même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)   

Revenir en haut Aller en bas
 

» même timarque n'a jamais réussi à devenir président. (kasun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mail jamais arrivé
» Arctic monk : Les singes n'ont jamais froid !
» Offre de remboursement qui n'a jamais été effectuée
» Pourquoi des membres s'inscrivent et ne postent jamais ?
» Qu'est qui se passe si jamais ont signale un forum sur le plagiat mais ont n'a rien plagier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PHENOMENON. :: « identity card » :: Présentations validées-
▬ RP(s) LIBRE(s) ;
Aucun.
__________

1 quête disponible
2 objets au marchant itinérant
0 offres au troc
2 chasses
2 recettes d'alchimies
Plus ? Vous ?