Partagez | 
 

 Rendez-vous en terre inconnue. [SOLO] -fini-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

MessageSujet: Rendez-vous en terre inconnue. [SOLO] -fini-   Lun 28 Oct - 22:07



Inconnu au bataillon
Lentement, tu clignes des yeux. Un instant, tu vois trouble. Tu panique l'espace d'une seconde, puis tu tente de te relever. Malgré une petite douleur dans le bras, tu y arrives sans problèmes. Tu regardes donc la partie qui te fait souffrir. Une légère croûte s'est formée sur ta peau. Tu as dû te blesser pendant ton voyage. Un voyage ? Déjà, tu as oublié. Tu balayes donc les alentours d'un regard glacé. Derrière la mer. La barque, que tu reconnais comme étant celle que tu as emprunté pour venir ici, a été récupérée par la marée et flotte au large. Tu hésites, puis avance pour aller la repêcher, mais quelque chose t'en empêche. Un mur, une barrière. Tu ne peux pas retourner dans l'eau. Tu as admire donc encore une fois le paysage. Tu te trouves à l'embouchure d'un fleuve. De mémoire, il ne t'évoque rien en particulier. Le fleuve en question à l'air tout à fait pollué, d'une couleur irrationnellement verte. Autour de toi, un banc de sable fin qui s'étend à perte vue, sans commencement ni finalité. Je crois savoir que tu n'aimes pas le sable, pourtant il te colle à la peau. Tu es humide sans être mouillé, tu en déduis donc que tu t'es échoué il y a peut de temps. Quelques heures, tout au plus.
Alors tu te rappelles. La lettre. Ton départ précipité. La barque. Et puis, le noir. Instinctivement, tu tâte ta ceinture. Ton couteau ne s'y trouve pas. Dans ta poche, ton téléphone est absent. Pris de peur de les avoir perdu, tu cours vers ton sac et l'ouvre avec empressement. Soulagé de constater que tes deux précieuses reliques étaient avec le reste de tes affaires, tu remarque un étrange objet que tu n'avais pas emporté. Tu tends le bras pour l'attraper. Tu t'aperçois à présent qu'un bracelet jaune pend à ton poignet. De plus en plus étrange. Sans t'inquiéter outre mesure, tu prends l'objet. C'est un petit pendentif, dont tu ne pense pas connaitre la provenance. Tu le remets négligemment dans ton sac et sors ton livre. Il a pris l'eau, les pages sont collées entre elles. Lui aussi, tu le jette dans ton sac, mais cette fois dépit. Tu ne connaîtras pas la suite des aventures de Winston Smith.
"À chaque palier, sur une affiche collée au mur, face à la cage de l’ascenseur, l’énorme visage vous fixait du regard. C’était un de ces portraits arrangés de telle sorte que les yeux semblent suivre celui qui passe. Une légende, sous le portrait, disait : BIG BROTHER VOUS REGARDE."
Surpris tu regardes tes mains. Même si cet air heureux te colle au visage, tu te questionne. Tu n'as jamais chercher à retenir ce passage. Tu ne t'en souvenais même pas il y a quelques secondes. Pourtant, cette phrase résonne dans ta tête. Comment cela se fait-il ? Intrigué, tu relis le résumé au dos du livre qui lui, n'a pas était trop détérioré, et prend la décision de le réciter dans quelques minutes. En attendant, tu récupère ton canif que tu accroches à ta ceinture, et tu allume ton téléphone. Pas de réseau, comme tu pouvais t'y attendre. Dommage, penses-tu en fourrant l'objet dans ta poche. Tu regardes encore ton sac. Tiens, mais qu'est-ce ? Cette chose a une forme rappelant celle d'une pomme, mais jamais tu n'as vu de pomme rayée bleu et beige. Décidément, tout cela est trop intriguant. Tu fermes ton sac et t'avances vers une sortes de forêt, dos à la mer. Alors, tu te souviens qu'il faut que tu récites. Tu paris que tu ne t'en souviens plus. Mais Hermis, les mots coulent tout seuls dans tes pensées.
"De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée."
C'est bien trop effrayant. Sans te départir de ton sourire, tu t'engouffres dans la forêt. Advienne que pourra !
Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez-vous en terre inconnue. [SOLO] -fini-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Les rendez-vous mémorables sont clandestins. » ft. Either & Alexanne
» mensonge et mépris, témoignage d'une entreprise dégoutée
» Rendez-vous technicien
» bouygues me dit d'aller voir ailleur (gentiment, mais clairement)
» Construction ligne BBOX - 2ieme refus de FT.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PHENOMENON. ::  :: Corbeille à rps-
▬ RP(s) LIBRE(s) ;
Aucun.
__________

1 quête disponible
2 objets au marchant itinérant
0 offres au troc
2 chasses
2 recettes d'alchimies
Plus ? Vous ?